L’inspection générale s’invite sur LinkedIn avec sa page vitrine

21 septembre 2016

Chaque année, l’inspection générale du Groupe BPCE doit répondre à des impératifs importants en matière de recrutement. Pour mieux valoriser ses métiers et se faire connaitre, l’inspection a décidé de compléter son dispositif de communication. En plus du site recrutement qui lui est dédié, elle a lancé sur LinkedIn, le 5 septembre dernier, une page dite « Vitrine » …. Explications par Caroline Chabiron, responsable ressources humaines - formation et Marine Loubert, chargée d’études ressources humaines.

 .

En préambule, pouvez-vous nous expliquer en quelques mots les missions d’un inspecteur chez BPCE ?

Marine Loubert - L’inspection générale compte environ 150 inspecteurs, pour la plupart des jeunes diplômés en finance, systèmes d’informations, actuariat... En rejoignant nos équipes, les inspecteurs découvrent sur le terrain l’ensemble des entreprises du groupe, en France comme à l’international, ainsi que la diversité des métiers exercés dans la banque de détail, la gestion d’actifs, la gestion privée, les financements spécialisés... Leur parcours dure de quatre à six ans. Quatre ans en tant qu’inspecteur puis second de mission, auquel s’ajoute éventuellement deux années de cycle managérial, en tant que chef de mission.

L’une des caractéristiques de ce métier est une forte contrainte de mobilité. En effet, les inspecteurs sont en mission les 4/5e de l’année.

Quelle est la problématique de l’Inspection Générale qui justifie une présence sur les réseaux sociaux ?

Caroline Chabiron - Du fait de la cyclicité du métier, nous avons des besoins importants en matière de recrutement. Nous nous sommes fixés l’objectif – ambitieux - de recruter 40 inspecteurs chaque année. Pour y parvenir, le Groupe BPCE a mis en place un partenariat avec le Master 224 de Paris Dauphine et l’inspection générale a  renforcé sa présence sur les forums écoles. Ceci étant, cela n’est pas suffisant !

Les réseaux sociaux nous permettent d’améliorer notre proximité avec les candidats potentiels. Nous avons souhaité donner l’image du métier de l’inspecteur la plus proche de la réalité - des équipes jeunes travaillant en mode projet -et ce, grâce aux vrais témoignages vidéo de nos collaborateurs notamment.

Pourquoi avoir fait le choix d’une page « vitrine » LinkedIn ?

ML - Nous avons choisi de créer une page vitrine – gratuite - pour participer au développement de la notoriété de l’inspection auprès de nos cibles. Cette page vitrine est logiquement adossée à la page entreprise du Groupe BPCE. L’objectif de cette page est de donner envie aux candidats, à travers nos publications, de nous rejoindre, mais aussi de drainer du trafic vers le mini site dédié à l’inspection générale sur bpce.fr. En une dizaine de jours nous comptabilisons déjà plus de 140 abonnés et nous avons reçu, en message privé, des demandes de renseignements de candidats prospects.

Et vos concurrents, comment s’adressent-t-ils aux candidats à l’Inspection ?

CC - Il faut avouer que la marque « BPCE » souffre d’un manque de notoriété chez les jeunes diplômés. Pour combler ce déficit, nous devons multiplier notre présence sur différents canaux de communication. Sur Linkedin, notre présence est plus importante que celle de nos concurrents

En matière de présence sur les réseaux sociaux, l’inspection générale de la Banque Postale est notre seule vraie concurrente. Cet établissement y consacre une page LinkedIn Carrière au recrutement des seuls Inspecteurs. Les autres inspections générales ne disposent pas de page dédiée. Elles n’alimentent que périodiquement le fil d’information des pages corporate des sociétés mères.

En quoi pensez-vous que les futurs inspecteurs seront plus sensibles aux types de contenus comme la valorisation vidéo des actuels collaborateurs ?

ML – Ce sont les inspecteurs qui témoignent le mieux de leur métier et de la richesse de leur parcours. En plaçant nos collaborateurs au cœur de la vie de l’inspection dans notre communication, le candidat prospect pourra s’identifier plus facilement. C’est d’ailleurs le teaser de présentation (cf. image ci-dessous) qui a généré le plus d’engagement. Suite à la publication de nos contenus sur la page vitrine, certains candidats ont même pris directement contact avec nos inspecteurs via la messagerie privée de Linkedin, afin d’échanger de manière informelle.

Comment êtes-vous organisés et qui s’occupe de l’animation de cette page ?

ML - Je m’occupe entièrement de l’animation de cette page. J’ai suivi une formation avec l’agence qui accompagne la DRH groupe sur l’image employeur. Ceci m’a permis de disposer de grilles d’analyses, de recommandations à adopter sur la ligne éditoriale et de maitriser les techniques du community management…


      Caroline Chabiron, responsable ressources humaines - formation    

   Marine Loubert, chargée d’études ressources humaines

Contacts Presse

Sujet lié