-

La Caisse d’Epargne et le Secrétariat d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes signent un accord pour porter au moins jusqu’à 40 % le taux de femmes créatrices d’entreprise en France d’ici 2020

Sous embargo jusqu'au 06/10 - 14h

Marlène Schiappa, Secrétaire d'Etat auprès du premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes, Joël Chassard, président du directoire de la Caisse d’Epargne Normandie et membre du bureau de la Fédération nationale des Caisses d’Epargne, Cédric Mignon, directeur du développement Caisse d’Epargne et Gabrielle Gauthey, directrice des investissements et du développement local à la Caisse des dépôts et consignations ont signé le 6 octobre, à l’occasion du Positive Economy Forum organisé au Havre, un nouveau partenariat pour le développement de l’entrepreneuriat féminin en France.

Historiquement et en particulier depuis 2012, la Caisse d’Epargne est un acteur pleinement engagé dans la promotion et l’accompagnement de l’entrepreneuriat féminin. Avec la signature de ce deuxième accord cadre, la Caisse d’Epargne confirme son engagement pérenne et affirme à nouveau sa volonté d’aller plus loin, en complétant les mesures prises dès 2014, lors de la signature du premier accord.

 

Caisse d’Epargne, une banque précurseur et toujours plus engagée

Soutenir l’entrepreneuriat féminin est pour la Caisse d’Epargne un enjeu économique et d’innovation sociétale. La création d’entreprises par les femmes contribue au développement des territoires et renforce la place des femmes dans la société.

C’est pourquoi, la Caisse d’Epargne complète les mesures prises dès 2014 lors de la signature du premier accord avec les nouveaux engagements suivants :

  • faciliter l’accès des femmes entrepreneures au micro-crédit professionnel ; 
  • accompagner les femmes entrepreneures dans les territoires fragiles ;
  • contractualiser avec une ou plusieurs associations partenaires portant un programme de développement de l’entrepreneuriat féminin ;
  • distribuer un prêt à taux zéro en faveur des femmes entrepreneures ;
  • désigner un réseau de référents « Entrepreneuriat féminin » au sein de chaque Caisse d’Epargne ;
  • participer à la rédaction d’un ouvrage sur le financement des entreprises en intégrant un axe « entrepreneuriat féminin ».

Ce nouvel accord s’appuie sur l’engagement pérenne de la Caisse d’Epargne auprès des femmes entrepreneures et prolongent les mesures suivantes, prises dès 2014 :

  • augmenter le nombre de signatures de Plans d’Action Régionaux par les Caisses d’Epargne dans les territoires ;
  • sensibiliser les conseillers bancaires Caisse d’Epargne aux enjeux de l’entrepreneuriat féminin sur les territoires ;
  • réaliser une étude sur le portefeuille clients des Caisses d’Epargne permettant de piloter l’activité  du réseau Caisse d’Epargne envers les femmes entrepreneures ;
  • réaliser et déployer une étude identifiant les leviers favorisant la création d’entreprises par des femmes et leur accompagnement post-création ;
  • favoriser la communication sur la thématique de l’entrepreneuriat féminin.

 

L’entrepreneuriat féminin, un enjeu de société

« Il y a encore de gros efforts à faire pour intensifier l’entrepreneuriat au féminin, parce qu’il y a beaucoup de femmes, très diplômées et très qualifiées, qui n’accèdent pas à l’entrepreneuriat. Ces efforts sont à mener tous ensemble, avec les partenaires de l’Etat. C’est le sens de l’accord cadre que nous signons avec la Caisse des Dépôts et deux grands réseaux bancaires, dont la Caisse d’Epargne », indique Marlène Schiappa, Secrétaire d'Etat auprès du premier ministre, chargée de l'égalité entre les femmes et les hommes.

« Depuis deux cents ans, en lien étroit avec leurs territoires et leurs partenaires, les Caisses d’Epargne sont engagées en faveur des progrès de la société. Avec ce nouveau partenariat, elles ont l’ambition d’accentuer leur soutien aux femmes entrepreneures en les accompagnant dans la réalisation de leur projet », Joël Chassard, président du directoire de la Caisse d’Epargne Normandie et membre du bureau de la Fédération nationale des Caisses d’Epargne.

« La Caisse d’Epargne a été la première banque à signer un accord-cadre avec l’Etat en 2014 pour participer à l’accroissement du nombre de femmes créant une entreprise en France. Nous avons pris des engagements, notamment en matière d’information, de formation, de partenariats, de distribution du Fonds de garantie à l’initiative des femmes etc. Nous souhaitons poursuivre nos actions dans nos réseaux bancaires pour inciter les femmes à demander plus de financements et des financements ambitieux pour créer et développer leurs entreprises. C’est un enjeu de société et un enjeu économique dont nous nous sentons pleinement partie prenante », précise Cédric Mignon, directeur du développement Caisse d’Epargne.

 

Un accord engageant  en faveur de l’entrepreneuriat féminin

Ce nouveau partenariat vise la mise en œuvre d’actions concrètes de promotion de l’entrepreneuriat féminin, afin de contribuer activement à la réalisation de l’objectif commun de porter au moins à 40 % le taux de femmes créatrices d’entreprise en France d’ici 2020. De plus, dans l’optique d’une amélioration encore plus poussée de l’accès des femmes entrepreneures au financement, les parties signataires ont convenu d’objectifs précis, notamment, de porter à 15 % la proportion de femmes entrepreneures ayant bénéficié d’une action d’accompagnement post-création, d’accroître le nombre de femmes ayant bénéficié d’un prêt bancaire pour créer son entreprise, d’orienter plus de femmes entrepreneures vers les réseaux d’accompagnement à la création d’entreprise et enfin de définir des indicateurs sexués permettant d’identifier les chiffres de l’accès aux financements des femmes créatrices d’entreprise.

Les signataires du partenariat partagent la conviction que l’entrepreneuriat féminin est un facteur important de création de richesse, d’emplois et de performance économique, sociale et environnementale en France et qu’il doit être à ce titre reconnu, encouragé et promu par tous les acteurs.

Les 16 Caisses d'Epargne sont des banques coopératives au service de leur région. Avec 20,6 millions de clients (dont 4,8 millions de sociétaires), elles accompagnent toutes les clientèles : particuliers, professionnels, entreprises, acteurs de l’économie sociale, institutions et collectivités locales. Elles privilégient le meilleur niveau de service dans tous les domaines : collecte et gestion de l’épargne, versement des crédits, équipements en moyens de paiement, gestion de patrimoine, projets immobiliers, assurances. Les Caisses d’Epargne font partie du Groupe BPCE, 2e groupe bancaire en France

La Fédération nationale des Caisses d’Epargne (FNCE) est l'organe de représentation et d'expression des 16 Caisses d’Epargne, de leurs 4,8 millions de sociétaires et leurs 4 000 élus. Ses principales missions sont de coordonner et d’animer la relation entre les sociétaires et la Caisse d’Epargne, d’accompagner et de former les représentants élus des sociétaires, de définir, coordonner et promouvoir les actions de responsabilité sociétale des Caisses d’Epargne.

Contacts presse Groupe BPCE - Caisse d’Epargne
Maxime Ventard 01 58 40 45 75 / 06 20 09 10 24
maxime.ventard@bpce.fr

Contacts presse Secrétariat d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes
presse-seefh@pm.gouv.fr - (01) 42 75 62 75
55, rue Saint-Dominique – 75007 Paris

Contacts presse Fédération nationale des Caisses d’Epargne
Pascal Briend : 01 44 38 50 08 / 06 09 04 08 69
Amélie Lambert : 01 44 38 50 22