La Caisse d'Epargne s’associe à Arts et Métiers Accélération (AMA) pour accompagner et financer des startups porteuses de projets industriels innovants avec l'objectif de faire émerger les futurs champions industriels français dans les territoires

9 novembre 2017

Arts et Métiers Accélération (AMA) est un accélérateur de startups créé en 2017 au sein de la Société des Ingénieurs Arts et Métiers, la plus grande association d’ingénieurs en France. Installé chez STATION F, Arts et Métiers Accélération a pour vocation d’accélérer l’innovation industrielle en accompagnant les projets de jeunes pousses dans le domaine du hardware. La Caisse d’Epargne et la Fédération nationale des Caisses d’Epargne apportent aux startups accélérées leur soutien financier et leur accompagnement sous forme de mécénat de compétence.

Aider une nouvelle génération d’entrepreneurs à émerger autour des filières industrielles

Le programme développé par Arts & Métiers Accélération permet de porter un projet industriel - par exemple, un objet connecté et intelligent - de la phase de prototypage à l’industrialisation dans un laps de temps compris entre six et quinze mois en fonction de la maturité du projet. Une vingtaine de startups seront ainsi accompagnées tous les ans et une dizaine d’entre elles ont déjà été présélectionnées.

 

Un écosystème d’experts et de mentors issus du réseau des « Gadzarts »[1]

« AMA s’inscrit dans une démarche de développement de l’entrepreneuriat, de l’entraide et de l’industrie en France, conformément aux valeurs portées par la Société des Ingénieurs Arts et Métiers », explique Claude Duplaa, porteur et promoteur de Arts et Métiers Accélération. « Nous avons mis en place un écosystème de plusieurs centaines d’experts et de mentors issus du réseau des « gadzarts » afin d’aider les startups et les projets sélectionnés. Ils couvrent toutes les générations, tous les secteurs d’activité et l’ensemble du territoire. Ce sont des valeurs que nous partageons avec la Caisse d’Epargne et la Fédération nationale des Caisses d’Épargne, qui sont pour nous des partenaires de choix pour une collaboration dynamique, ambitieuse et humaniste. »

 

« Notre communauté formée de 34 000 membres hautement qualifiés innove au quotidien dans tous les secteurs d'activité. Aujourd'hui, nous marquons un tournant dans notre rapport à l'innovation avec le lancement d’Arts et Métiers Accélération, un programme d’accompagnement dédié aux projets industriels innovants, qui va, de la phase de prototypage à l’industrialisation dans un laps de temps compris entre six et quinze mois en fonction de la maturité du projet », déclare Erik Le Roy, Vice-Président de la Société des Ingénieurs Arts et Métiers. 

 

 

 

Un accompagnement financier et un mécénat de compétence

« Avec ce partenariat, la Caisse d’Epargne s’appuie sur une histoire commune de près de 200 ans avec les Arts et Métiers afin de faire émerger l’industrie du futur et favoriser le développement des territoires. Pour accélérer leur développement, les startups sélectionnées bénéficieront, notamment, de l’accompagnement de nos 50 experts Néo Business, dédiés aux startups dans l’ensemble des régions, et d’une enveloppe de 200 millions d’euros de « prêt innovation » contre-garanti par le Fonds Européen d’Investissement » précise Cédric Mignon, directeur du développement Caisse d’Epargne.

 

« Les Caisses d’Epargne, qui fêteront leur bicentenaire en 2018, sont très heureuses de ce partenariat avec les Arts & Métiers dont elles partagent les valeurs d’innovation, d’engagement et d’ouverture depuis l’origine, puisqu’ayant un même fondateur, le Duc de la Rochefoucauld-Liancourt. Ses héritiers, que nous sommes, mettent en place une collaboration originale, où financement bancaire classique et apport en mécénat se complètent harmonieusement, au bénéfice de l’innovation industrielle» déclare Florence Raineix, directrice générale de la Fédération nationale des Caisses d’Epargne

 

[1] Elèves et ingénieurs issus de l'«École nationale supérieure d'Arts et Métiers» (ENSAM) ou Arts et Métiers ParisTech

« Arts et Métiers Accélération » (AMA) est une filiale de la Société des Ingénieurs Arts et Métiers, une association Loi 1901 réunissant les Alumni de l'École éponyme. AMA lance son programme d’accélération hardware à STATION-F, le plus grand campus de startups au monde avec plus 1 000 startups sur 34 000 m2 et une infrastructure qui tourne 7/7j, 24/24h.

Pour en savoir plus, visitez le site www.am-acceleration.fr

Née en 1846, la Société des Ingénieurs Arts et Métiers est reconnue d’utilité publique en 1860 avant de devenir une association régie par la Loi de 1901. L’Association regroupe les élèves et anciens élèves de l’École des Ingénieurs Arts et Métiers ParisTech (anciennement École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers – ENSAM), soit à ce jour près de 34 000 ingénieurs, formant le plus grand réseau européen d’anciens élèves d’une grande école d’ingénieurs. La Société des Ingénieurs Arts et Métiers compte 143 Groupes Régionaux en France métropolitaine, 82 dans les DOM-TOM et à l’étranger, 61 groupes professionnels, 460 promotions en vie, 1 000 ingénieurs Arts et Métiers actifs bénévoles et 20 permanents.

Pour en savoir plus : www.arts-et-metiers.asso.fr 

Les 16 Caisses d'Epargne sont des banques coopératives au service de leur région. Avec 20,6 millions de clients (dont 4,8 millions de sociétaires), elles accompagnent toutes les clientèles : particuliers, professionnels, entreprises, acteurs de l’économie sociale, institutions et collectivités locales. Elles privilégient le meilleur niveau de service dans tous les domaines : collecte et gestion de l’épargne, versement des crédits, équipements en moyens de paiement, gestion de patrimoine, projets immobiliers, assurances. Les Caisses d’Epargne font partie du Groupe BPCE, 2e groupe bancaire en France.

La Fédération nationale des Caisses d’Epargne (FNCE) est l'organe de représentation et d'expression des 16 Caisses d’Epargne, banques coopératives régionales, de leurs 4,8 millions de sociétaires et de leurs 3 330 élus. Ses principales missions sont de coordonner et d’animer la relation entre les sociétaires et la Caisse d’Epargne, représenter leurs intérêts communs, notamment auprès des pouvoirs publics, d’accompagner et de former les représentants élus des sociétaires, de définir, coordonner et promouvoir les actions de responsabilité sociale et environnementale des Caisses d’Epargne.

Contact Presse

Sujet liés