-

Le Baromètre du commerce international et du B to B, tendances du 1er trimestre 2017 : un début d’année dynamique et des perspectives encourageantes

La CGI (Confédération du commerce de Gros et International) et Banque Populaire présentent, dans le cadre de leur partenariat, les enseignements du Baromètre du commerce international et B to B pour le premier trimestre 2017, marquant un début de reprise avec une croissance de 2,5 %. Le baromètre fête cette année son dixième anniversaire.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site internet du Baromètre : http://www.lebarometreBtoB.com 

Le Baromètre est réalisé de la manière suivante : 1 000 entreprises du secteur du commerce de gros et international sont interrogées chaque trimestre par les instituts I+C et AND selon cinq secteurs :

  • Approvisionnement à la construction
  • Industrie et pièces automobiles
  • Produits de consommation courante
  • Produits agricoles et alimentaires
  • Commerce international

 

2007 – 2016 : LES DIX ANS DU BAROMETRE DU COMMERCE INTERNATIONAL ET B TO B

 

Créé en 2007 à l’initiative de la CGI et de ses partenaires I+C et AND, le Baromètre est l’un des rares outils existants permettant de mesurer chaque trimestre, de manière à la fois large et détaillée, les résultats d’un secteur économique.

Créé avant la crise économique de 2009, le Baromètre permet notamment de faire le constat suivant : le niveau record de l’économie du commerce de gros et international atteint en 2008, juste avant la crise, n’a jamais été retrouvé depuis.

Jusqu’à présent, la reprise n’a pas réellement eu lieu.

Au delà des mouvements annuels, en moyenne, au cours des dix dernières années, la situation est restée stable, sans réelle amélioration. Cependant, aujourd’hui, les résultats du 1er trimestre 2017 laissent envisager un début de reprise.

« Nous avons créé ce Baromètre il y a 10 ans maintenant car il nous paraissait essentiel pour une organisation professionnelle et importante comme le commerce de gros et international, de disposer d’un outil qui permette de mesurer les évolutions et grandes tendances du secteur », déclare Hugues Pouzin, Directeur Général de la CGI.

 

PREMIER TRIMESTRE 2017 : UNE CROISSANCE DE +2,5 %

 

Venant confirmer les perspectives encourageantes du précédent Baromètre, le chiffre d’affaires du commerce de gros et international progresse de +2,5 % au 1er trimestre 2017, par rapport à la même période en 2016.

Ce regain d’activité devrait se confirmer dans les prochains mois : les professionnels du commerce de gros et international font preuve d’optimisme sur les ventes à venir. Ces perspectives encourageantes pourraient s’accompagner d’un accroissement des embauches   : 28 % des entreprises interrogées déclarent avoir l’intention de recruter.

 

LES TENDANCES DU COMMERCE DE GROS ET INTERNATIONAL :

FOCUS SUR LES PRINCIPAUX SECTEURS

 

  • Approvisionnement à la construction

Avec un chiffre d’affaires en hausse de +4,5 %, ce secteur se révèle être actuellement le moteur du commerce de gros et international.

Au cours des prochains mois, 45 % des entreprises interrogées anticipent une hausse de leur activité et 22 % d’entre elles ont l’intention de recruter.

 

  • Industrie et pièces détachées automobiles

L’activité de l’approvisionnement d’industrie de pièces détachées automobiles voit son chiffre d’affaires progresser de +2 % comparé au 1er trimestre 2016. 45 % des entreprises prévoient une hausse de leur activité et 27 % envisagent le recrutement de nouveaux salariés.

 

  • Produits de consommation courante

-0,5 % : le secteur se rapproche de l’équilibre avec un chiffre d’affaires en léger repli. 29 % des entreprises interrogées prévoient une hausse de leur activité. Néanmoins, seulement 9 % des entreprises déclarent avoir des intentions de recrutement.

 

  • Produits agricoles et alimentaires

La reprise de l’activité du secteur se confirme au 1er trimestre 2017 : la croissance du chiffre d’affaires atteint +2 %. 37 % des entreprises du secteur prévoient une hausse de leur activité et 37 % souhaitent recruter.

 

 

FOCUS SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL

 

Le ralentissement progressif de l’activité du commerce international initié au printemps 2016 se prolonge jusqu’en début d’année 2017. Le chiffre d’affaires, en forte hausse au 1er trimestre 2016, se maintient quasiment à l’identique un an plus tard : +0,5 % au 1er trimestre 2017. Sur l’ensemble des 12 derniers mois, la croissance du secteur est de l’ordre de +2,5 %.

Le service d’accompagnement à l’international ainsi que les bureaux d’achat et commissionnaires se sont stabilisés. Pour ce qui concerne le négoce international de matières premières, le secteur rencontre d’importantes difficultés sur la période considérée.

33 % des entreprises interrogées envisagent une baisse de leur activité dans la période à venir (29% une hausse) et 13 % d’entre elles ont l’intention de recruter.

Sources des graphiques : CGI / AND / I+C

 

FOCUS SUR LE FINANCEMENT ET L’ACCOMPAGNEMENT BANQUE POPULAIRE

 

Christophe Descos, directeur du marché des Entreprises et Institutionnels Banques Populaires commente : « Nous avons enregistré, pour le premier trimestre 2017, des productions de crédits moyen long terme en progression de 34 % et une croissance de ces encours de crédits moyen long terme de 1,5 %. Afin de toujours mieux répondre aux besoins de ses clients, Banque Populaire a lancé Next International, un dispositif d’accompagnement sur mesure pour tous les besoins des startups, PME et ETI de croissance, quel que soit leur stade de développement à l’international ».

Avec Next International, véritable accélérateur de développement, Banque Populaire propose une offre spécifique de produits et services : gestion des comptes et des flux, Trade Finance, financement du commerce international et gestion du risque de change. Partout en France, Banque Populaire assiste les entreprises dans leurs opérations quotidiennes au travers d’un réseau de 60 conseillers spécialisés sur les flux internationaux et le financement du commerce international, et via une alliance internationale de 16 banques, le club Connector, couvrant 46 pays.

En tant que première banque des PME*, Banque Populaire disposait déjà de 155 centres d’affaires entreprises dont 50 ont été labellisés en 2016 Next Innov, pour le financement de l’innovation. Avec Next International, le nouveau dispositif dédié à l’accompagnement à l’international, Banque Populaire complète son offre pour répondre à l’ensemble des besoins des entreprises de croissance.

* Etude TNS SOFRES « Les entreprises et les banques », 2015
 

À travers l’union de 56 fédérations professionnelles, la Confédération française du commerce de Gros et International (CGI) est l’organisation représentative de l’ensemble du négoce, commerce de gros et commerce international.

Ce secteur représente :

  • 120 000 entreprises dans une quarantaine de secteurs d’activité différents
  • Un chiffre d’affaires de 790 milliards d’euros
  • 1 million de salariés
  • 90 000 emplois à pourvoir en 2017

Le réseau des Banques Populaires est constitué de 13 Banques Populaires en région, du Crédit Coopératif et de la CASDEN Banque Populaire. Autonomes, ces banques exercent tous les métiers de la banque commerciale et de l’assurance dans une relation de proximité avec leurs clientèles. Banque Populaire, avec 9,2 millions de clients (dont 4,1 millions de sociétaires), plus de 3 200 agences et 13 agences e-BanquePopulaire, fait partie du Groupe BPCE, 2e groupe bancaire en France.