Le Groupe BPCE confirme sa solidité financière, dépassant les exigences prudentielles de capital pour 2017

9 décembre 2016

Avec des ratios phasés au 30 septembre 2016 de 14,0 % pour le CET1 et de 18,4 % pour le niveau de solvabilité global, le Groupe BPCE se situe très au-dessus des exigences prudentielles applicables en 2017 fixées par la Banque Centrale Européenne lors du processus de surveillance et d’évaluation prudentielle (SREP).

Le Groupe BPCE a reçu la notification[1] par la Banque Centrale Européenne des résultats du processus de surveillance et d’évaluation prudentielle (Supervisory Review and Evaluation Process, SREP) pour 2016, fixant le niveau d’exigences prudentielles de capital pour 2017.

L’exigence de fonds propres de Common equity tier 1 (CET1) phasé que le Groupe BPCE doit respecter, sur base consolidée, a été fixée à 7,75 % en 2017, dont:

  • 1,5% au titre des exigences du Pillier 2 (hors « Pillar 2 guidance »[2] )

  • 1,25 % au titre du coussin de conservation des fonds propres (capital conservation buffer)

  • 0,5 % au titre du coussin applicable aux banques d'importance systémique mondiale (G-SIB buffer)

    L’exigence de solvabilité globale (Total capital) est fixée à 11,25% (hors « Pillar 2 guidance »).

    Avec des ratios phasés au 30 septembre 2016 de 14,0 % pour le CET1 et de 18,4 % pour la solvabilité globale, le Groupe BPCE se situe très au-dessus des exigences prudentielles applicables au 1er janvier 2017.

    Pour 2019, le niveau anticipé d’exigence de CET1 fully loaded  s’élève à 9,5 % (hors « Pillar 2 guidance »), en tenant compte d’une hausse progressive du coussin de conservation des fonds propres à 2,5 % et d’une hypothèse d’un coussin applicable aux banques d'importance systémique mondiale à 1,0 %. De même, le niveau anticipé d’exigence du ratio de solvabilité global fully loaded est de 13 % en 2019 (hors « Pillar 2 guidance »).

     


[1] Cette notification reste inchangée par rapport à la pré-notification rendue publique le 8 novembre 2016 par le groupe lors de la publication de ses résultats du 3ème trimestre et des 9 premiers mois de l’année 2016.

[2] L’exigence totale de ratio de CET1 établie par la BCE, incluant la composante « Pilier 2 guidance », n’a pas vocation à être publiée.

Expert

Sujet lié