Une question à ... Géraud Brac de la Perrière, Inspecteur général du Groupe BPCE

6 octobre 2015

Dans le Groupe BPCE, l’Inspection générale est en contact direct avec la Banque Centrale Européenne sur les sujets prudentiels. Ce rôle vous a-t-il amené à recruter davantage et différemment ?

 

Effectivement, dans notre groupe, c’est l’Inspection générale qui coordonne les relations avec la BCE concernant les sujets prudentiels. C’est un choix qui vise à donner au superviseur un point d’entrée unique lui offrant une vision transverse, globale et indépendante de notre groupe fortement décentralisé. Pour faire face, notamment, à un nombre croissant de missions à caractère réglementaire, nous souhaitons augmenter notre effectif global d’inspecteurs généralistes, informatiques et quantitatifs. Indépendamment de cet objectif de développement, nous recrutons de manière régulière, par concours et par approche directe selon les profils : c’est notre mode de fonctionnement dans la mesure où l’Inspection Générale est une pépinière de talents qui poursuivent ensuite leur carrière dans l’ensemble du groupe

 


Géraud Brac de la Perrière, Inspecteur général du Groupe BPCE
 

Expert