"PME, ETI & Start-up : Cap sur la réussite internationale" Banque Populaire et Pramex dévoilent les résultats 2019 du baromètre sur l’implantation internationale des entreprises françaises

4 juin 2019

 

La 3e édition du baromètre Banque Populaire – Pramex International consacrée à l’implantation à l’international des PME, ETI et start-up françaises révèle que 10 pays ont attiré les deux tiers des projets des entreprises tricolores. Les Etats-Unis demeurent de loin la première destination et l’Allemagne se hisse de la 4e place à la 2e place du palmarès. L’autre grand enseignement du baromètre est le faible impact des aléas conjoncturels et politiques sur l’attractivité des Etats-Unis, du Royaume-Uni et de l’Espagne.

L’Europe et l’Amérique du Nord plébiscitées par les entreprises françaises

Le baromètre 2019 confirme les tendances des deux précédents baromètres et souligne que les dirigeants de PME, ETI et start-up ont choisi en 2018 de renforcer leur position dans les économies matures et sécurisées. La proximité a été aussi un facteur déterminant, l’Europe progresse et se place en tête avec 44 % des projets. L’Amérique du Nord quant à elle reste stable (22 %).

En 2018, les deux pays gagnants sont l’Allemagne et l’Espagne, de leur côté la Chine et l’Italie enregistrent un recul.

L’Allemagne avec 8,3 % des projets d’implantation, gagne deux places et se positionne au 2e rang du podium mondial derrière les Etats-Unis. Grâce aux fondamentaux solides de son économie, elle bénéficie d’un rattrapage tardif mais attendu.

L’Espagne cède sa deuxième place cette année à l’Allemagne mais l’engouement des entreprises françaises pour l’Espagne ne faiblit pas. A noter que la crise catalane a simplement déplacé les projets de Barcelone vers Madrid. L’Espagne devient la 2e destination européenne des projets d’investissement et la 3e au niveau mondial avec 8,0 % des implantations.

Le Royaume-Uni se place grâce à sa taille, sa maturité et sa compétitivité en 4e position avec 7,6 %. En 2018, malgré les incertitudes persistantes autour du Brexit, les entreprises françaises ont continué à s’implanter Outre-Manche, cependant un ralentissement a été constaté au second semestre.

L’Italie cède une place et passe au 7e rang du classement général (avec 4,4 % des projets). Elle cumule deux handicaps : une économie qui tourne au ralenti depuis plusieurs années et des fondamentaux dégradés (endettement, chômage, croissance).

La Chine reste en 5e position mais enregistre une baisse d’un point des projets (5,2 %). Plus globalement l’Asie, malgré le fort potentiel de la zone, semble pâtir de la concurrence des pays matures et plus accessibles.

Le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud (les «BRICS»), ce groupe enregistre le plus fort recul (- 3 % par rapport à 2017) et peine encore à convaincre les entreprises françaises.

Les start-up françaises, cap sur les Etats-Unis et l’Europe

Les start-up françaises, toujours à la recherche de marchés dynamiques pour se développer rapidement, ont choisi en priorité des pays matures et à fort potentiel, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie au détriment des pays émergents. Cela, pour répondre à des stratégies d’internationalisation propres et spécifiques, différentes de celles des PME et ETI.

Par ailleurs, les entreprises franciliennes sont à l’origine de près de la moitié des projets d’implantation à l’international (47 %). Parmi elles, les start-up représentent 35 % des projets des entreprises devant les PME (21 %).

Plus de la moitié (56 %) des projets émanent de sociétés de services

Enfin, pour la première fois cette année, le Baromètre Banque Populaire Pramex s’est penché sur la répartition des projets par secteur d’activité : sur le panel des 815 implantations observées, 56 % relèvent du secteur des services, 39 % sont de nature manufacturière et 5 % concernent le commerce et la distribution.

« Le développement à l’international est un relais majeur de croissance des entreprises et, par ricochet de l’économie française dans son ensemble. Banque Populaire conseille historiquement ses clients sur le financement et la sécurisation de leurs opérations internationales, moteur de leur expansion. Mais nos experts internationaux interviennent aussi, en amont, en assembleurs de solutions pour accompagner les dirigeants sur leur stratégie d’internationalisation » indique Bertrand Magnin, directeur du développement Marchés spécialisés Banque Populaire.

« L’internationalisation implique des transformations profondes pour une entreprise. La mission de Pramex International, présent dans 13 pays, est de faciliter les procédures et les démarches de ces entreprises qui s’implantent à l’international. Et pour répondre aux sollicitations de tous nos clients nous étendons notre maillage notamment aux Etats-Unis. Après New-York et San Francisco, nous allons ouvrir un bureau à Chicago pour accompagner les sociétés industrielles plus présentes dans cette partie du pays » ajoute André Lenquette, directeur général de Pramex International.

Méthodologie :

Le Baromètre Banque Populaire – Pramex (édition 2019) recense les projets d’investissement réalisés à l’étranger par les start-up, PME et ETI françaises entre février 2018 et janvier 2019. L’étude se compose de 815 projets d’implantation réalisés dans 69 pays, dont 550 créations de filiales (67 %) et 265 acquisitions (33 %). L’étude agrège des projets créateurs d’emplois par le biais de créations de filiales, de joint-ventures et d’acquisitions à l’étranger.

Pour en savoir plus et télécharger les résultats complets du Baromètre 2019 Banque Populaire - Pramex : https://www.cockpit.banquepopulaire.fr

 

Le réseau des Banques Populaires est constitué de 12 Banques Populaires en région, du Crédit Coopératif et de la CASDEN Banque Populaire. Autonomes, ces banques exercent tous les métiers de la banque commerciale et de l’assurance dans une relation de proximité avec leurs clientèles. Banque Populaire, avec 9,3 millions de clients (dont 4,4 millions de sociétaires) fait partie du 2e groupe bancaire en France.

Issu du réseau des Banques Populaires, Pramex International, filiale du Groupe BPCE, est le leader français du conseil en implantation internationale dédié aux entreprises en forte croissance : Start-up, Scale-up, PME, et ETI.

A travers son activité Corporate Finance, Pramex International s’affirme comme un spécialiste des opérations cross border de haut de bilan dédié aux sociétés Mid Caps, en s’appuyant sur deux piliers forts :

- A Paris, une équipe de professionnels dans le conseil en fusions-acquisitions, travaillant étroitement avec ses consultants en régions françaises, au plus proche des entreprises, qui bénéficient de la connaissance des tissus économiques régionaux. - Dans 13 pays, un réseau opérationnel intégré de 17 bureaux composé de consultants biculturels spécialisés sur les différents métiers du développement des entreprises Small & Mid Caps.

Les professionnels de Pramex International s’appuient sur un savoir-faire unique proposant des solutions à chaque phase d’un développement international, depuis la définition de la stratégie jusqu’à sa mise en oeuvre opérationnelle et ce, dans la durée, clé de la réussite.

Plus d’informations : www.pramex.com

Expert

Contact Presse

Fichiers attachés

Sujet liés